C'est un sujet sensible : la carence en vitamine B12 peut avoir des conséquences dramatiques et les adeptes des régimes végétariens et végétaliens y sont particulièrement exposés.

De quoi s'agit-il et qu'en est-il vraiment ?

vitamine

La vitamine B12 est essentielle au fonctionnement de notre corps : elle participe à la fabrication du sang, au bon fonctionnement du système nerveux et du cerveau : cela se traduit donc en cas de carence par une anémie et de la fatigue mais aussi une fragilité émotionnelle, par des difficultés de mémoire et de concentration, des tremblements, des maladresses, sachant qu'une carence non détectée ou non supplémentée peut conduire à la paralysie.

C'est aussi un composant de toutes nos cellules : dans le cas d'une carence, on peut ainsi perdre ses cheveux, ses sourcils, avoir des ongles abîmés, les muqueuses endommagées, nos parois du système digestif perdant peu à peu leurs précieuses villosités, indispensables pour une bonne absorption des nutriments et une bomme immunité. Les personnes carencées s'exposent donc à développer des problèmes de digestion, des allergies et des maladies auto-immunes. Le cœur et les poumons peuvent également être sévèrement endommagés pour la même raison. J'ai à peu près fait le tour de ce tableau à première vue complètement catastrophique et c'est pour cela que les médecins vous supplieront de vous supplémenter si vous ne l'avez pas déjà fait par vous-mêmes.

En effet, notre corps ne peut pas synthétiser cette vitamine par lui-même. Elle doit exclusivement provenir des nutriments que l'on ingère. Or, la principale source de vitamine B12 est la viande. Néanmoins, il faut avoir connaissance d'autres points essentiels concernant cette vitamine :

- en réalité, notre corps peut la fabriquer mais que dans le côlon, ou son absorption n'est plus possible car elle ne se fait qu'au niveau de notre intestin grêle. Le monde est mal fait me direz-vous ? Continuons.

- les animaux que nous consommons ont en réalité le même souci : ils ne la fabriquent qu'au niveau du côlon et ne peuvent absorber leur propre production de vitamine B12.

- actuellement, les animaux d'élevage des circuits traditionnels sont donc eux-mêmes supplémentés en vitamine B12. Ceci est un point clé en faveur des vegan et végétariens : autant se supplémenter soi-même avec des petites pilules que de sacrifier des animaux qui de toute façon auront été supplémentés tout aussi artificiellement.

veau

Ceci ne peut manquer de nous interroger : comment faisions-nous avant ? Avant la supplémentation ? Nous n'étions pourtant pas tous carencés et loin de là.

La vitamine B12 est produite par des bactéries, par la fermentation de micro-organismes (d'où sa production possible dans le côlon des mammifères). Elle se forme à la surface des fruits et des plantes que nous consommions auparavant en frottant simplement le fruit avec la paume de la main ou que les vaches peuvent encore consommer lorsqu'elles vivent dans de verts pâturages.

Vous pouvez donc être végétalien et végétarien sans avoir de carence en vitamine B12 : soit vous vous supplémentez, soit vous consommez suffisamment de nutriments permettant de pallier à cette carence (bien que l'absorption sous sa forme végétale fasse encore débat), soit vous ne consommez que des fruits et des légumes de votre potager biologique (après les avoir bien entendu passés sous l'eau et si possible en mangeant la peau). Une attention aux messages de votre corps et des analyses sanguines régulières peuvent vous rassurer sur ce point : nous ne sommes pas égaux.

À noter également que les végétariens peuvent trouver suffisamment de vitamine B12 dans leur consommation d'œufs, et de produits laitiers : ce sera à vous de vérifier si cela convient effectivement à votre corps.

Enfin, chaque personne ayant son propre microbiote et ses propres particularités, notamment génétiques, nous pouvons être ou non carencés de nutriments essentiels quel que soit notre régime alimentaire. Autrement dit, les carences sont le lot de tout le monde : chacun peut y être exposé, les carences seront simplement différentes.

Une carence en vitamine B12 est possible même en consommant de la viande. Plusieurs explications sont possibles :

- maladie de Biermer : ou anémie pernicieuse, une maladie auto-immune qui touche l'estomac et qui empêche la fabrication d'une protéine, le facteur intrinsèque, permettant l'assimilation de la vitamine.

- maladie de Crohn : les muqueuses intestinales sont irritées et ne remplissent pas leur job.

- pullulation bactérienne : votre flore intestinale est déséquilibrée. Ce sont vos bactéries qui se régalent de vitamine B12 et ne vous en laissent pas ! Dans ce cas, vous pouvez être sujet à d'autres carences.

- parasite : Dyphyllobothrium latum. C'est lui qui se nourrit à votre place. D'autres carences sont à suspecter.

- syndrome d'Imerslund-Graebeck : maladie génétique qui se présente généralement dans l'enfance.

Enfin, il semble qu'à partir de 60 ans il devienne nécessaire de surveiller son taux de vitamine B12.